PLÂTRE DE

MER

Le plâtre de mer est un matériau formulé à 100% à partir des coproduits de la filière, biodégradable et recyclable. Un panel de couleurs est rendu possible par la diversité des matières valorisées : chacun des coproduits apporte un pigment qui lui est propre.

Mis en forme en 3D ou en moulage, le plâtre de mer impose une certaine délicatesse et questionne notre recherche constante de performance dans les matériaux : imperméabilité, résistance mécanique sont-elles toujours nécessaires?

MOULAGE

Cette première série d’expérimentation a été réalisée en moulage.

L’objectif de cette gamme de bols était de démontrer les possibles déclinaisons colorées, de valider la technique de mise en forme des volumes ainsi que la technique de cuisson des pièces.

IMPRESSION 3D

Grâce à l’aide du plateau technique composiTIC, le plâtre de mer a pu être imprimé en 3D. En modifiant une imprimante RepRap, nous avons réussis à imprimer à froid une pâte de plâtre de mer.

Les expérimentations ci-dessous on permis de valider cette piste de mise en forme, cependant la technique d’impression ne permet pas en l’état de réaliser de grands volumes.

VERRE MARIN

GLAZ

D’un viridien transparent naturel, le verre marin Glaz est un verre malléable, pouvant se travailler avec toutes les techniques verrières traditionnelles.

18 mois ont été nécessaires pour mettre au point une formulation de qualité et proposer la première collection POTS grâce à l’accompagnement technique et scientifique du Cerfav.

PHASE 1

Premiers échantillons du verre marin Glaz réalisés en décembre 2015 au Cerfav.

À ce stade, le verre est encore peu malléable mais dévoile son potentiel esthétique : couleur intense hors du commun, micro-bulles, stries…

PHASE 2

Le prototypage de la première collection (Cerfav) et de nouveaux tests de fusions permettent aujourd’hui de maitriser le verre marin Glaz.

Plus malléable, il peut se travailler en finesse ou en épaisseur. Sa couleur s’intensifie alors de plus en plus…

VERRE MARIN

OPALE

Premier verre développé par l’Atelier Lucile Viaud, le verre marin Opale est né en 2015 d’une hybridation de techniques des arts du feu.

Sa texture brute et sa couleur opale singulière évoquent la pierre, le corail ou le sable.

RECHERCHE

L’important dans la recherche, c’est l’imprévisible.
François Gros et François Jacob

Ces premiers échantillons sont le point de départ de la recherche sur le verre marin.

La démarche repose sur une expérimentation par paliers : les matières standards utilisées dans la fabrication des matériaux silicatés ont été progressivement substituées par les matières marines collectées afin d’observer leur impact.

PREMIER RESULTAT

Ainsi est né le verre marin Opale, prouvant clairement l’intérêt esthétique de l’utilisation des matières marines.

VERRE MARIN

ABYSSE

Le verre marin Abysse relève le défi initial du projet : créer un matériau 100% marin, naturel et recyclable. C’est parce qu’il est naturel que ce verre marin demande une mise au point particulière : toujours en développement, les premiers tests déjà effectués mettent en lumière ses potentialités.

Abysse incarne l’histoire de la région dont il provient : sa formulation met à l’honneur deux matières bretonnes emblématiques : le coproduit coquillier et le goémon, algue marine.

PREMICES

Les premiers tests de fusion réalisés au Cerfav ont permis de valider la piste d’un verre marin 100% naturel : grand pas pour l’atelier!

Certains ajustements sont encore nécessaires avant de donner naissance à la première collection en verre marin Abysse, mais nous savons aujourd’hui que cela est possible.

×
×

Panier